Grand débat national - la fep adresse sa contribution

Grand Débat National - La FEP adresse sa contribution

Le 14 janvier 2019, par la Lettre aux Français, le Président de la République a ouvert un Grand Débat National relatif à notre économie à la cohésion sociale et proposé un « nouveau contrat » aux Français.
La Fédération des Entreprises de Propreté et Services Associés (FEP) en sa qualité de première fédération patronale des 51.000 entreprises de propreté qui regroupe près de 520.000 emplois a souhaité y répondre en adressant au Chef de l'Etat la lettre suivante accompagné des "27 solutions" 2019 du Livre Bleu.

Monsieur le Président de la République,

Le 14 janvier 2019, par la Lettre aux Français, vous avez ouvert un Grand Débat National relatif à notre économie et cohésion sociale et proposé un « nouveau contrat » aux Français.

La Fédération des Entreprises de Propreté et Services Associés (FEP) en sa qualité de première fédération patronale des 51.000 entreprises de propreté qui regroupe près de 520.000 emplois souhaite y répondre.

En responsabilité, c’est tout naturellement que la FEP a été réceptive à l’idée de la tenue d’un tel débat national qui est une réelle occasion de mettre en exergue les véritables problématiques de notre pays pour y apporter des réponses concrètes et durables.

Notre rôle d’interlocuteur privilégié des salariés et des chefs d’entreprises d’un secteur à forte intensité de main d’œuvre, nous invite à vous adresser la présente contribution.

Chaque année, la Fédération des Entreprises de Propreté et Services Associés publie ses solutions à destination des décideurs publics, propositions qui sont autant de pistes de réflexions et de réponses aux enjeux essentiels de notre branche que nous avons plaisir à vous adresser.

Vous y découvrirez 27 solutions en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes, de la formation, de la simplification de la norme sociale et de la maîtrise du coût du travail et enfin, d’une politique de responsabilité sociale de l’entreprise (RSE) exemplaires qui sont bien évidement largement partagées dans les territoires grâce au maillage complet que nous offrent nos chambres patronales régionales.

En espérant que celles-ci puissent contribuer efficacement à la réflexion nationale.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de ma très haute considération.

 

M. Philippe JOUANNY

Président de la FEP