La fep à la rencontre de marlène schiappa

La FEP à la rencontre de Marlène SCHIAPPA

Le 3 juillet 2019, la FEP a rencontré Madame Marlène SCHIAPPA, Secrétaire d’Etat chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations pour une réunion d’échanges sur le thème de la place des femmes dans le secteur de la propreté.

Cet échange a réuni autour de la Ministre, Philippe Jouanny, Président de la FEP ainsi que Carole Sintes, DG FEP, Patricia Charrier-Izel, déléguée générale Fare Propreté, Loys Guyonnet, Directeur juridique social et relations institutionnelles ainsi que plusieurs chefs d'entreprise conviés par le secrétariat d'Etat.

Pour la FEP, les problématiques soulevées par la Ministre ne sont pas nouvelles. Elles font, depuis plus de 10 ans, l’objet d’actions concrètes notamment dans le cadre du dialogue social de la branche avec la signature d’accords paritaires ambitieux, d’une lettre commune d’interpellation des pouvoirs publics en 2018 et des expériences fructueuses sur les territoires. La FEP salue donc l'intéret porté par la Secrétaire d'Etat.

Cette réunion a permis de mettre en avant le rôle intégrateur de nos entreprises, leurs engagements et leurs résultats en termes de RSE, de qualification, d’apprentissage, de lutte contre l’illettrisme. Il fut également abordé les complexités de notre profession : l’organisation des prestations chez nos clients qui imposent des interventions hors de la présence des usagers, les chantiers d’une faible amplitude horaire et le transfert des contrats de travail des salariés lors de la passation d’un contrat qui produit du temps partiel mais permet aussi une véritable garantie d’emploi. 

Pour autant, ces efforts se heurtent à la réalité des conditions d’organisation du travail imposées par les clients publics et privés qui privilégient des interventions en dehors de la présence de occupants des sites. En effet, les entreprises de propreté peinent à faire évoluer les pratiques des acheteurs alors qu’un travail dit en continu pourrait constituer une avancée pour les salariés du secteur. Ce travail en horaires décalés impacte la vie des salariés qui le subisse pour certains et le choisisse pour d’autres. 

Quant à la question originelle soulevée par la Ministre sur les conditions de travail dans le secteur de l’hôtellerie, il fut précisé que la propreté est majoritairement réalisée par les hôtels eux-mêmes qui font parfois appel à des prestataires pour répondre à leurs besoins. Pour rappel, ce segment de marché ne représente que 3% du chiffre d’affaires du secteur.

Tous ces efforts actuels et nos objectifs ont pu être développé lors de l’entretien ministériel et fermement rappelés à l’issue, par Philippe JOUANNY Président de la FEP, sur le plateau de Public Sénat et dans plusieurs médias nationaux.

Les médias réalisant des sujets sur la profession ont été destinataires de notre communiqué de presse et sont contactés.

Pour visionner le sujet sur la propreté, allez à 1:06