Le recrutement dans le secteur de la propreté

Le recrutement dans le secteur de la propreté

La propreté est un secteur économique à forte intensité de main d'oeuvre et à l'activité continue qui génère des besoins considérables d'embauche. Le Fare propreté a piloté de juillet 2014 à janvier 2015 une étude quantitative et qualitative qui permet de mieux en cerner les enjeux, d'identifier les atouts des entreprises du secteur et les principales questions auxquelles elles doivent répondre.
La propreté est un secteur économique dont l’activité a continué de croître régulièrement au cours des dernières années, malgré la conjoncture générale difficile. Il constitue un gisement considérable d’emplois pérennes, et ses entreprises ont besoin de recruter. L’impératif de la continuité de l’activité tout au long de l’année implique par ailleurs un nombre important de remplacements temporaires pour pallier à l’absence ponctuelle de salariés en congé ou en arrêt maladie.
 
Ces caractéristiques font de la question du recrutement un enjeu stratégique essentiel pour les entreprises de propreté. Leur réactivité, leur ancrage sur le terrain et leur capacité à s’intégrer dans les tissus sociaux et humains de leurs territoires sont leurs principaux atouts pour répondre à leurs besoins.
 
Cependant, pressées par l’urgence, elles n’ont pas toujours les moyens d’anticiper suffisamment leurs recrutements, et rencontrent souvent des difficultés à trouver des candidats correspondant à leurs attentes, notamment lorsqu’il s’agit de pourvoir des postes spécifiques.
 
Cette étude réalisée à la demande de la FEP par l’observatoire socio-économique du Fare Propreté, en partenariat avec le cabinet Amnyos, identifie les éléments objectifs permettant de caractériser les principales configurations de recrutement dans le secteur, et les enjeux sous-jacents.
 
 

Sur le meme sujet

15 juin 2017Actualité
étude RSE propreté FEP
16 avril 2015Actualité