L’ecolabel européen des prestations de propreté

L’Ecolabel Européen des prestations de propreté

Les critères de l’Écolabel Européen relatif aux « services de nettoyage intérieur » ont été publiés le 2 mai 2018. Le référentiel de certification, applicable en France vient de paraître.
Label d'excellence, on estime que seuls 10% d'une catégorie professionnelle peut prétendre à un Écolabel Européen.

L’écolabel couvre les prestations de propreté professionnelles régulières exécutées à l’intérieur de bâtiments commerciaux, institutionnels ou autres, accessibles au public et de résidences privées. Il inclut le nettoyage des vitres sans équipements spécifiques ou machines, mais exclut les travaux exceptionnels.

Comment l’obtenir ?

C’est l’entreprise qui est labellisée. Pour obtenir l’écolabel, elle doit respecter 7 critères obligatoires et obtenir au moins 14 points sur les 12 critères optionnels.

En France, Le Ministère de l’Environnement a confié l’accompagnement de la politique française en matière de déploiement de l’Ecolabel Européen à l’Ademe et sa délivrance à l’Afnor certification.

L’attribution du label se fera sur la base d’un audit initial dans l’entreprise et sur des sites clients réalisé par Afnor Certification. L’entreprise devra présenter un an de fonctionnement conforme au référentiel. Le label est ensuite maintenu dans le cadre de surveillances documentaires et d’audits périodiques.

La branche propreté a travaillé aux côtés d’Afnor Certification et de l’Ademe pour expliciter comment mettre en œuvre des critères dans les entreprises. Le dossier de candidature est disponible auprès d'Afnor Certification  https://certification.afnor.org/divers/ecolabel-europeen-services-de-nettoyage-interieur

 

Les critères à respecter : 

7 critères obligatoires

  • 50 % des produits utilisées doivent être porteurs de l’Ecolabel Européen ou équivalent (les autres doivent être sans phrases de risques)
  • Correct dosage des produits d’entretien
  • 50 % des accessoires textiles utilisés doivent être en microfibres
  • Formation du personnel aux écogestes
  • Mise en place de la base d’un système de management environnemental
  • Mise en place du tri des déchets dans l’entreprise de propreté
  • Conformité de l’utilisation des outils de communication sur l’Ecolabel Européen

12 critères optionnels

  • Utilisation accrue de produits à faible incidence environnementale
  • Utilisation de produits concentrés non dilués
  • Utilisation accrue de produits microfibres
  • Utilisation d’accessoires à faible incidence environnementale
  • Efficacité énergétique des aspirateurs
  • Enregistrement Emas ou certification Iso 14 001
  • Bonne gestion des déchets solides sur les sites clients
  • Qualité du service Iso 9 001 ou Insta 800
  • Limitation des émissions de gaz à effets de serres de la flotte de véhicules
  • Efficacité des lave-linges
  • Utilisation d’autres services ou produits porteurs du label écologique
  • Fournitures au client de produits consommables et sèche-mains électriques à air ayant un impact environnemental limité

 

Contact

Véronique Vansteene - Chef de projet RSE - Fare Propreté

01 49 58 11 38 / v.vansteene@fare.asso.fr