L’égalité professionnelle femmes-hommes dans le secteur de la propreté

L’égalité professionnelle femmes-hommes dans le secteur de la propreté

La loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018 a renforcé l’obligation d’égalité salariale femmes-hommes. L’index égalité femmes-hommes qui s’impose aux entreprises, permet de vérifier cette égalité dans l’entreprise.



Premiers retours pour notre secteur.


L’obligation de publication de la note de l’index égalité femmes-hommes concerne les entreprises d’au moins 1000 salariés depuis le 1er mars 2019. Au le 1er septembre, elle s’applique aussi aux entreprises de plus de 250 salariés à moins de 1000 salariés. Puis, à compter du 1er mars 2020, elle sera étendue aux entreprises d’au moins 50 salariés.

Pour les entreprises de plus de 1000 salariés du secteur ayant publié leur note, l’index est plutôt bon.  La note moyenne obtenue est de 85.5 points sur 100. La meilleure est de 95. La seule entreprise ayant un score inférieur à 75 points obtient 74 points : quelques efforts sont encore à réaliser ! Rappelons que les entreprises n’atteignant pas 75/100 doivent mettre en place un plan d’action pour atteindre 75 points dans un délai maximal de 3 ans… et que l’objectif est l’égalité réelle !

A noter également que l'on compte une entreprise de propreté, parmi les rares entreprises françaises à atteindre le score quasi maximal de 99/100. Interrogés, les représentants de l'entreprise affirment que cela n'est pas un hasard, mais le fruit d'une politique de longue haleine menée en faveur de l'égalité femmes-hommes avec des objectifs fixés et partagés par tous. Un exemple à suivre.

C'est dans cette optique que la branche accompagne les entreprises de propreté sur les sujets de la diversité. Déjà fortement impliquée sur les questions de handicap, elle propose depuis quelques mois une offre d’accompagnement sur les sujets de la diversité, de la non-discrimination et de l’égalité professionnelle.