Les marchés publics en plein essor

En plein essor, les marchés publics sont un des leviers des entreprises du secteur de la propreté. Pour pouvoir répondre au mieux à des appels d'offres publics qui sont souvent complexes et remporter ces marchés, les entreprises doivent bien comprendre les mécanismes et les attendus spécifiques du secteur de la propreté.


Les contraintes budgétaires poussent les structures publiques à réduire leurs coûts de fonctionnement.

  • Le départ à la retraite et le non remplacement de certains agents publics.
  • La difficulté à gérer les personnels en interne : formation, encadrement, outillage et mécanisation, sécurité.
  • Les obligations de titularisation des agents contractuels et les difficultés de reclassement en cas d’inaptitude. 
  • La possibilité de recourir à l’UGAP pour échapper à la lourdeur administrative du code des marchés publics et s’assurer un prix négocié. 

Les acteurs publics sont dans une logique de recherche de rationalisation de l’acte d’achat, d’uniformisation des procédures.

  • Via l’UGAP (achat au niveau national).
  • Via le Service des Achats de l’Etat (cadre national puis plateformes locales d’achat).
  • Via des initiatives telles que le Projet Aïda qui, avec l’accompagnement du SAE, doit aider les établissements publics (type ONF, CNRS, etc.) à revoir leurs procédures d’achat