Portrait de Sabine Quartier - Atout Clean Propreté

Portrait de Sabine Quartier - Atout Clean Propreté

Sabine Quartier, est la gérante de la société Atout Clean qu’elle a créé en 2006. Son entreprise de propreté basée à Calais est constituée de 70 salariés. Ses équipes interviennent en entretien, en vitrerie et pour des travaux exceptionnels auprès de clients des secteurs industriels, tertiaires. Arrivée dans la propreté par hasard, elle est autodidacte. Elle a démarré sa vie active en tant que commerciale pour différentes sociétés de nettoyage pendant 18 ans puis a décidé de créer son entreprise en partant de zéro.

Comment décririez-vous votre métier et pourquoi l'aimez-vous ?

Passionnée par les relations avec la clientèle, la négociation de contrats commerciaux, l’organisation des chantiers, je suis dans mon élément en tant que cheffe d’entreprise. Issue d’une famille d’entrepreneur, j’ai su très tôt que je voulais être dirigeante. J’ai toujours apprécié la propreté, l’ordre, l’organisation. 

J’aime avoir beaucoup de travail et être débordée et c’est comme ça que j’arrive à m’organiser le mieux. Être sur plusieurs fronts me procure de l’adrénaline. Je n’attends pas après les autres, je fais et j’avance.

C’est une fierté d’être cheffe d’entreprise.

Peut-on vous décrire comme une femme dynamique et de réseau ?

A la création de l’entreprise, j’ai eu besoin de m’entourer pour m’épanouir. Je suis ancienne lauréate de Réseau Entreprendre et je reste impliquée dans les différentes commissions de l’association. J’ai aussi intégré le CJD Côte d’Opale pendant 8 ans et je suis membre du BNI Côte d’Opale. Par ces réseaux, je m’enrichie et que je progresse dans mon métier de cheffe d’entreprise.

Je suis élue de la chambre Régionale de Commerce depuis quelques années et depuis Janvier 2020, je suis devenue juge prud’hommale.

Adhérente à Calais Promotion, je suis aussi engagée dans le club Calaisis entreprise de la Zone d’Activité de l’entreprise. Le fait d’écouter, d’échanger et de partager, cela m’a permis de grandir en tant que cheffe d’entreprise.

Que pensez-vous de la branche propreté, de la FEP?

Quand j’étais commerciale, j’ai toujours entendu parler de la fédération des entreprises de propreté. Dès que j’ai créé ma société, c’était une évidence pour moi d’adhérer. Quand j’ai un doute, j’appelle et je demande conseil. J’utilise aussi les outils en ligne sur le portail de la branche.

Ce syndicat m’aide beaucoup, me fait progresser et m’accompagne. Être au courant de tout c’est primordial pour moi. Les services et ressources me permettent aussi de limiter les risques et de me conformer aux lois générales et à la CCN.

Je participe régulièrement aux animations territoriales, au club entreprenariat au féminin et aux assemblées générales. Lors de ces rendez-vous, je peux échanger sur des problématiques communes avec mes confrères et consœurs et recevoir des conseils entre dirigeants, trouver une solution. C’est aussi un moyen de changer d’air, de voir autre chose et ce temps reste bénéfique pour moi et pour l’entreprise. Je n’imagine pas une société qui ne serait pas accompagnée par un syndicat expert dans son domaine.

Qu’est-ce qui vous motive à intégrer le conseil d’administration de la FEP HDFN ?

C’est un honneur d’être invitée à intégrer le Conseil d’Administration. Participer aux conseils d’administration me donnera l’opportunité de pouvoir donner mon avis. Ainsi, je pourrais partager ma réalité en tant que gérante d’une petite entreprise et informer sur les besoins et les problématiques de cette taille d’entreprise.

J’aime savoir ce qui se passe et j’ai envie de contribuer aux décisions de la branche. Je suis déjà référent petites entreprises suppléant et experte pour la mission de contrôle pédagogique. C’est une continuité.

Un message – une philosophie à partager

« Quand on veut on peut », en se donnant les moyens (informations, réseaux, formations.) Il est possible de réussir ce que l’on entreprend.

C’est bien-sûr le courage, l’investissement en heure et en effort qui payent.