Espace presse

Secteur de la propreté : ses « 22 solutions pour 2022 » afin de placer les Services au cœur du débat présidentiel

Secteur de la propreté : ses « 22 solutions pour 2022 » afin de placer les Services au cœur du débat présidentiel

En cette année électorale, la Fédération des Entreprises de Propreté, d’Hygiène et Services Associés (FEP) a présenté ce jour à Paris, devant des parlementaires, ainsi qu’aux médias nationaux, son Livre Bleu édité tous les cinq ans.

Cette contribution de la Fédération et de ses adhérents au débat public permet de dresser des orientations et des mesures tantôt générales, tantôt précises. Ce Livre Bleu reprend les principaux enjeux et propositions des entreprises de propreté, véritables contributrices à l’hygiène et la santé publique et fortes du capital humain qui les distinguent au sein des Services. Il est destiné aux décideurs publics souhaitant agir, avec les professionnels du secteur, pour favoriser l’emploi, l’inclusion, la compétitivité et améliorer durablement les conditions d’exercice de nos entreprises et celles de l’ensemble de leurs salariés. 

Aujourd’hui, plus que jamais, ces professionnels garantissent la continuité des activités économiques et sociales sur tout le territoire. Philippe JOUANNY, Président de la FEP, affirme d’ailleurs que « Ce Livre Bleu est dédié à l’ensemble de ces femmes et de ces hommes qui, par milliers, contribuent chaque jour, à faire de notre pays une Nation moderne et performante où les relations humaines doivent rester au cœur de l’action citoyenne ». 

Il faut souligner que 87% des actifs considèrent la propreté et l’hygiène comme déterminantes pour leur santé et sécurité et ce quel que soit leur environnement de travail : des bureaux aux salles blanches, les transports, les établissements de santé, les chaînes de production, les commerces et la distribution. L’expertise et le savoir-faire des entreprises de propreté permettent à chaque citoyen d’évoluer et de travailler quotidiennement, dans des conditions d’hygiène et de sécurité sanitaire satisfaisantes. 
Ces « 22 solutions » s’articulent autour de trois thèmes : « agir pour l’attractivité, l’emploi et la formation dans le secteur de la propreté, de l’hygiène et des services associés », « agir pour favoriser la compétitivité des entreprises et le développement de l’emploi et enfin, « agir pour adopter une nouvelle approche des marchés ». Citons comme exemple celle visant à créer un ministère dédié aux métiers de services, ainsi que celle visant à alléger la pression fiscale qui pèse sur les emplois, la nécessité de légiférer en matière de transparence de la commande publique, l’importance d’encourager la réalisation des prestations en continu et/ou en journée ou encore, une meilleure prise en compte de la technicité des entreprises de propreté ainsi que des enjeux RSE sectoriels. 

« Je souhaite vivement que cette contribution reçoive une écoute attentive et un écho favorable, auprès des acteurs nationaux et territoriaux pour améliorer durablement les conditions de réalisation de nos prestations, essentielles pour envisager la pérennité de nos entreprises, vecteurs d’emplois non délocalisables pour l’économie de demain. » réaffirme Philippe JOUANNY et de conclure : « Nous sommes convaincus qu’avec les représentants et acteurs de nos territoires, nous pouvons agir, dès maintenant, pour « changer la donne durablement » dans notre secteur professionnel. »