Une formation à destination des référents harcèlement sexuel et agissements sexistes

Une formation à destination des référents harcèlement sexuel et agissements sexistes

Depuis le 1er janvier 2019, le renforcement du cadre juridique et réglementaire oblige les entreprises de plus de 250 salariés à nommer un référent RH pour lutter contre le harcèlement sexuel et les agissements sexistes. Parallèlement dès la mise en place du CSE (11 salariés) un référent doit également être désigné. Ces référents ont pour rôle d’accompagner et d’informer les salariés sur ces thématiques.

Le 13 Février dernier, sur le territoire RHONE-ALPES, s’est organisé une journée à destination des référents harcèlement sexuel et agissements sexistes nommés au sein des entreprises.

Cette journée animée par le cabinet Equilibres et financée par le Fare Propreté avait pour objectif de revenir à la fois sur le cadre légal avec les obligations de l’employeur, mais surtout d’outiller le référent à identifier les situations à risque et réagir en conséquence.

Plus d’une quinzaine de participants ont pu assister à cette formation pour assurer leur place et leur rôle dans l’entreprise.